Patrimoine culturel 2017 à Paris

PATRIMOINE CULTUREL
Prochaine édition : du 02/11/2017 au 05/11/2017
Thème : Art, culture, musique, spectacles
Public : mixte
Lieu de la manifestation : PARIS - CARROUSEL DU LOUVRE - UN SITE DU GROUPE VIPARIS

Conservation - restauration - mise en valeur de patrimoine

2017

Infos Edition 2017


Date: du au
Lieu:
Paris - Carrousel Du Louvre, Paris

Contacts:
. web: http://www.ateliersdart.com
. email:
. tel:
. Fax:

Infos :
. Prix :
Entrées gratuites pour Patrimoine culturel :
Pas d'offres actuellement...

Vidéos sur ce salon

Voici les vidéos trouvées concernant le Salon Patrimoine culturel Paris
François Hollande moqué après avoir pris la pose dans son bureau - ZAPPING ACTU DU 19/09/2016

Ces samedi 17 et dimanche 18 septembre, les trésors du patrimoine culturel français ouvraient leurs portes au public. Le temps d?un week-end, des millions de Français ont ainsi pu découvrir des lieux hors du commun. L?Élysée n?a pas dérogé à la règle et a reçu comme chaque année de nombreux visiteurs. Mais à la grande surprise de tous les curieux venus découvrir le bureau du président, François Hollande était là, en personne. Jovial et accueillant, le chef de l?État a tenu à prendre la pose assis à son bureau. Un cliché amusant qui a provoqué les moqueries sur les réseaux sociaux. Ce samedi, à l?occasion des Journées du patrimoine, le président de la République attendait les visiteurs tranquillement dans son bureau. Comme à son habitude, François Hollande a fait quelques traits d?humour. « D?habitude, il n?y a pas de cordon de sécurité, hein ! », a-t-il plaisanté, devant de nombreuses personnes entassées derrière ce fameux cordon. Mais beaucoup d?internautes n?ont pas apprécié cette scène, estimant que le chef de l?État se donnait en spectacle? D'ailleurs, le Président de la République a vivement été raillé sur Twitter. C'est le Zapping Actu ! Dans l'affaire de la fausse alerte à Paris, les enquêteurs privilégient désormais la piste de deux hackers, qui seraient à l'origine de la panique semée samedi après-midi dans la capitale. Zakhaev et son complice auraient contacté la police en prétextant une prise d'otage dans l'église Saint-Leu. Leur objectif: déplacer un maximum de policiers sur un canular. Inconscients de la gravité de leur geste, les deux jeunes ont fanfaronné sur les réseaux sociaux. Ils sont activement recherchés par la police. Enfin, Jean-Jacques Bourdin n'a pas hésité à s'en prendre à Gérald Darmanin ce matin. Facebook : http://facebook.com/cazaptv Notre site : http://www.cazap.tv/

3 nouveaux sites africains inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco

Le 12 juillet dernier, le Comité du patrimoine mondial de l?Unesco, réuni à Cracovie, a inscrit 21 nouveaux sites culturels . Trois d?entre eux sont en Afrique : le paysage culturel des Khomani en Afrique du Sud, Asmara, la capitale de l'Erythrée et Mbanza Kongo, la capitale de l?ancien Royaume du Kongo en Angola. Sonia de Silva Domingos Pom, archéologue et coordinatrice scientifique du Projet d?Inscription de Mbanza Kongo, au Patrimoine Mondial de l?UNESCO, présentait, en 2016, cette candidature de l?Angola au micro de Elikia M'Bokolo, sur l?antenne de RFI.

Trets, capitale provençale de la culture

La commune de Trets sera aussi une capitale, la capitale provençale de la culture. Une première. "En 2013, Marseille Provence capitale européenne de la culture a impulsé un renouveau culturel et offert une nouvelle visibilité à nos territoires, contribuant pleinement au rayonnement des Bouches-du-Rhône", souligne Martine Vassal, présidente du Conseil départemental 13, en présentant la saison culturelle. En 2017, le département a décidé de lancer le label "capitale provençale de la culture". "À travers ce nouveau dispositif, nous entendons révéler les atouts, les ressources et talents des communes de moins de 20 000 habitants dont le patrimoine culturel est riche, mais insuffisamment mis en valeur", poursuit-elle. Et c'est donc Trets qui a été désignée première capitale provençale de la culture. La ville sera, de juin à décembre, l'ambassadrice d'un tourisme culturel sachant associer traditions populaires et exigence artistique, visant à toucher différents publics et à renforcer son attractivité.

Vidéo : en Iran, le tourisme victime de son succès

En Iran, la levée des sanctions internationales a eu un fort impact sur le secteur du tourisme. En 2015, plus de 5 millions de touristes ont visité le pays, riche de son patrimoine culturel. Mais l?offre hôtelière reste insuffisante pour accueillir les nombreux étrangers, alors que les autorités misent sur la manne touristique, qui rapporte plusieurs millions de dollars par an au pays. Reportage de nos correspondants.

L'armée syrienne entre dans la vieille ville d'Alep

L'armée de Bachar Al-Assad est entrée ce mardi dans la vieille ville d'Alep, occupée jusqu'à présent, par les forces rebelles. Après plusieurs années de combats, la cour de la célèbre mosquée pluricentenaire des Omeyyades a été transformée en champ de bataille. Le toit en bronze du bassin à ablutions a été perforé. Le minaret datant du XIème siècle s'est effondré lors de violents combats en avril 2013. Durant des siècles, et jusqu'au début du conflit en 2011, Alep était un centre culturel attirant les touristes du monde entier. Sa Vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

La bière belge inscrite au patrimoine culturel immatériel de l?Unesco

Culture

Le Patrimoine culturel italien frappé au c?ur par le séisme

Clochers effondrés, églises éventrées, façades fissurées: la série de séismes qui a frappé le centre de l'Italie depuis deux mois a dévasté le patrimoine de cette région, l'un des plus riches de la péninsule. L'abbatiale Sant'Eutizio, l'un des sites monastiques les plus anciens d'Italie où il officiait il y a quelques jours encore, est en ruines.

À Saumur, le Cadre Noir perpétue et cultive l'art équestre

À Saumur, on entretient une tradition équestre depuis cinq cents ans. Mais c?est en 1825 que naît le Cadre Noir, une des écoles d?équitation les plus prestigieuses au monde. Aujourd?hui, 35 écuyers forment 300 élèves chaque année. Ils y perpétuent l?équitation de tradition française, inscrite au patrimoine culturel immatériel de l?Unesco en 2011. "Vous êtes ici" vous emmène dans les coulisses de cette école renommée.

A Tarragone, on célèbre le «castells», l'art catalan des tours humaines

Le «castells» («châteaux» en catalan) est une tradition catalane remontant au XVIIIe siècle, entrée depuis 2010 au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco.
A Tarragone, au sud-ouest de Barcelone, on célébrait ce week-end ces tours humaines. Pour la huitième année consécutive, c'est le groupe Verds de Vilafranca qui a remporté le vertigineux concours.

La Grande muraille de Chine en danger

La Chine a lancé une campagne pour sauver la Grande Muraille. A certains endroits, elle a même disparue. Quelles sont les causes de sa dégradation ? Quelles sont les mesures prises par les autorités pour protéger ce patrimoine culturel ?
Heike Schmidt, correspondante permanente de RFI à Pékin, répond aux questions de Juan Gomez et de Philippe, un auditeur de Ouagadougou, dans Appels sur l'Actualité.

Polémique ALGÉRIE - MAROC : Le Raï est-il né à Oujda ou à Oran ?

Alger a annoncé, la semaine dernière, avoir déposé devant l?Unesco un dossier afin que le raï, musique populaire, soit inscrit comme "chant populaire algérien" au patrimoine culturel immatériel. Les Marocains ne l?entendent pas de cette oreille.

#onfaitquoidemain : "incroyables comestibles", des jardins partagés à des fins alimentaires

David Nicolas, maire d?Avranches dans la Manche (50), présente « Incroyables comestibles » : des jardins partagés à des fins alimentaires implantés dans des lieux du patrimoine culturel de la ville

"Juger la destruction de monuments comme crime de guerre serait un signal fort"

La CPI pourrait poursuivre un jihadiste pour crime de guerre du fait de sa participation à la destruction de monuments à Tombouctou. Une avancée pour lutter contre les atteintes au patrimoine culturel, selon Catherine Le Bris, chercheuse au CNRS.

ITW d'Arnaud Gueguen : la loi Littoral doit prendre en compte le changement climatique

La loi relative à l?aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral ? la « loi Littoral » ? a été adoptée le 3 janvier 1986. Loi d?urbanisme s?appliquant à l?ensemble des communes riveraines de la mer et des plans d?eau intérieurs de plus de mille hectares, elle constitue le point d?orgue d?une réflexion menée dès le début des années 1970 afin de limiter le bétonnage des côtes. Visant à assurer un équilibre entre développement et protection du patrimoine naturel et culturel, ses dispositions s?imposent à tout document de planification des sols, au premier rang desquels les plans locaux d?urbanisme (PLU) élaborés par les communes. Trente ans après son adoption, la loi Littoral est toujours l?objet de controverses. Pour certains, elle s?est incontestablement montrée efficace dans la limitation de l?artificialisation des sols. Pour d?autres, elle est le symbole d?une « revanche » de l?administration lui permettant d?exercer un pouvoir excessif sur l?aménagement des côtes, freinant par ailleurs son développement économique. Cette séance du séminaire sera l?occasion de dresser un bilan de l?application de la loi Littoral et de s?interroger sur sa capacité à répondre aux enjeux des littoraux de demain. La loi Littoral a-t-elle atteint ses objectifs ? Quel est son avenir et comment peut-elle intégrer les problématiques émergentes, notamment celle des impacts du changement climatique ? Lucien Chabason, co-rédacteur de la loi Littoral, et Arnaud Gueguen, chargé de mission au GIP Littoral Aquitain, apporteront des éléments de réponse et ouvriront le débat.En savoir plus : http://bit.ly/1nQH1rT

ITW de Lucien Chabason : un bilan très positif en trente ans de loi Littoral

La loi relative à l?aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral ? la « loi Littoral » ? a été adoptée le 3 janvier 1986. Loi d?urbanisme s?appliquant à l?ensemble des communes riveraines de la mer et des plans d?eau intérieurs de plus de mille hectares, elle constitue le point d?orgue d?une réflexion menée dès le début des années 1970 afin de limiter le bétonnage des côtes. Visant à assurer un équilibre entre développement et protection du patrimoine naturel et culturel, ses dispositions s?imposent à tout document de planification des sols, au premier rang desquels les plans locaux d?urbanisme (PLU) élaborés par les communes. Trente ans après son adoption, la loi Littoral est toujours l?objet de controverses. Pour certains, elle s?est incontestablement montrée efficace dans la limitation de l?artificialisation des sols. Pour d?autres, elle est le symbole d?une « revanche » de l?administration lui permettant d?exercer un pouvoir excessif sur l?aménagement des côtes, freinant par ailleurs son développement économique. Cette séance du séminaire sera l?occasion de dresser un bilan de l?application de la loi Littoral et de s?interroger sur sa capacité à répondre aux enjeux des littoraux de demain. La loi Littoral a-t-elle atteint ses objectifs ? Quel est son avenir et comment peut-elle intégrer les problématiques émergentes, notamment celle des impacts du changement climatique ? Lucien Chabason, co-rédacteur de la loi Littoral, et Arnaud Gueguen, chargé de mission au GIP Littoral Aquitain, apporteront des éléments de réponse et ouvriront le débat.En savoir plus : http://bit.ly/1nQH1rT

Trente ans de loi Littoral : quel bilan, quel avenir ?

La loi relative à l?aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral ? la « loi Littoral » ? a été adoptée le 3 janvier 1986. Loi d?urbanisme s?appliquant à l?ensemble des communes riveraines de la mer et des plans d?eau intérieurs de plus de mille hectares, elle constitue le point d?orgue d?une réflexion menée dès le début des années 1970 afin de limiter le bétonnage des côtes. Visant à assurer un équilibre entre développement et protection du patrimoine naturel et culturel, ses dispositions s?imposent à tout document de planification des sols, au premier rang desquels les plans locaux d?urbanisme (PLU) élaborés par les communes. Trente ans après son adoption, la loi Littoral est toujours l?objet de controverses. Pour certains, elle s?est incontestablement montrée efficace dans la limitation de l?artificialisation des sols. Pour d?autres, elle est le symbole d?une « revanche » de l?administration lui permettant d?exercer un pouvoir excessif sur l?aménagement des côtes, freinant par ailleurs son développement économique. Cette séance du séminaire sera l?occasion de dresser un bilan de l?application de la loi Littoral et de s?interroger sur sa capacité à répondre aux enjeux des littoraux de demain. La loi Littoral a-t-elle atteint ses objectifs ? Quel est son avenir et comment peut-elle intégrer les problématiques émergentes, notamment celle des impacts du changement climatique ? Lucien Chabason, co-rédacteur de la loi Littoral, et Arnaud Gueguen, chargé de mission au GIP Littoral Aquitain, apporteront des éléments de réponse et ouvriront le débat.En savoir plus : http://bit.ly/1nQH1rT

Commentaires et questions sur ce salon :

Vous y étiez ? Vous souhaitez y aller ? Laissez un message, une question ou un commentaire :