Photo 2019 à Paris


Public : ouvert au public.

Foire internationale de photographie
Paris Photo, premi?re foire internationale d?di?e au medium photographique, se tient chaque ann?e sous la verri?re du Grand Palais ? Paris. Depuis 1997, la foire ?uvre au d?veloppement et au soutien de la cr?ation photographique en promouvant le travail des galeristes, des ?diteurs et des artistes.? Paris Photo rassemble pr?s de 200 exposants venus du monde entier, offrant ainsi aux collectionneurs et amateurs d?art un panorama complet de la photographie. Galeries ?mergentes et confirm?es exposent des ?uvres historiques et contemporaines, allant des chefs d??uvres modernes aux jeunes talents. ?diteurs sp?cialis?s ainsi que marchands de livres d?art pr?sentent des ?ditions rares et limit?es, des lancements de livres ainsi que de nombreuses signatures avec les plus grands artistes contemporains.? Paris Photo propose ? ses visiteurs un acc?s au monde de l?art et la possibilit? d?approfondir leurs connaissances du m?dium photographique. Le programme comprend des expositions d?institutions publiques et priv?es, des prix, des s?ries de discussions anim?es par les artistes, commissaires, critiques invit?s ainsi que des ?v?nements sp?ciaux explorant l?histoire de ce m?dium ; les diff?rentes visions et les pratiques ?mergentes. En association avec nos partenaires institutionnels, une s?lection d?expositions ? travers la ville est propos?e dans le cadre du programme ? A Paris pendant Paris Photo ?.


Th?me : Galeries d'art fran?aises et ?trang?res librairies sp?cialis?es.
Profils : Grand public et collectionneurs 2019

Infos Edition 2019


Date: du au
Lieu:
Grand Palais, Paris

Contacts:
. web: http://www.parisphoto.fr
. email: info@parisphoto.com
. tel:
. Fax:

Infos :
. Prix :
Entrées gratuites pour Photo :
Pas d'offres actuellement...

Vidéos sur ce salon

Voici les vidéos trouvées concernant le Salon Photo Paris
Martial Foucault : Maires au bord de la crise de nerfs

Martial Foucault professeur des universités en science politique à Sciences Po Paris, directeur du CEVIPOF (CNRS - UMR 7048) et chercheur associé au Laboratoire Interdisciplinaire d?Evaluation des Politiques Publiques (LIEPP). Ici dans son bureau du CEVIPOF situé au 98, rue de l'Université à Paris.

Peut-on être licencié pour une sieste au travail ?

Mélanie Souterau, avocate spécialiste du droit du travail analyse les différentes questions juridiques du cas d?Adama Cissé, un agent d?entretien qui s?est fait licencier après la publication sur les réseaux sociaux d?une photo de lui en train de dormir pendant sa pause.

Violences policières: le Web en éclaireur - 14/01

Le Web a toujours été en pointe sur la dénonciation des violences policières. C'est là que sont diffusés les vidéos, les preuves de ces comporements discutables, voire condamnable. La photo prise par le journaliste Pedro Brito Da Fonseca, samedi dernier, à Paris, a fait le buzz. Decryptage de Benoît Gallerey. - Tonight Bruce Infos, du mardi 14 janvier 2020, présenté par Bruce Toussaint, sur BFMTV. Bruce Toussaint s?entoure de chroniqueurs pour passer en revue avec convivialité l?actualité du jour et remettre les faits dans leur contexte: Bruno Jeudy et Géraldine Muhlmann qui développent l?actualité politique de la journée ; Jeanne Daudet qui donne la parole aux témoins des événements de la journée et Benoît Gallerey qui offre un panorama de l?actualité qui enflamme les réseaux sociaux. BFMTV, 1ère chaine d?information en continu de France, vous propose toute l?info en temps réel avec 18h d?antenne live par jour et des directs partout à travers le monde où l'actualité le nécessite. BFMTV, c'est aussi les débats et les grands reportages d'actualité. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com.

Incivilités : des applications pour dénoncer les mauvais comportements

Une voiture mal garée, un trottoir transformé en parking à scooters, ... Actuellement à Paris, toutes ces incivilités peuvent être signalées via une application. Cela prend à peine une minute, photo comprise. Toutes ces informations sont envoyées au service du stationnement de la ville. Un agent viendra ensuite constater l'infraction pour dresser un procès-verbal. Une application similaire existe dans d'autres villes de France. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 14/01/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 14 janvier 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Paris. Sa photo en train de faire la sieste dans la rue postée sur Twitter, un agent de propreté licencié

Un agent de propreté parisien a été licencié pour «?faute grave?» après qu?un internaute a posté une photo de lui en train de faire une sieste en pleine rue, en septembre 2018. Le salarié a décidé de saisir les prud?hommes afin de contester cette décision. L?audience se tient ce mardi, à Créteil.

Salon nautique international. On a marché sur la Seine !

Près de 1000 personnes participent à la 10ème édition du Nautic Paddle , la course de paddle qui se déroule sur la Seine dans le centre de Paris ce dimanche 8 décembre 2019 à l?occasion du Nautic , le salon nautique international de Paris .

5 décembre : des pavés en libre-service

Un compte Twitter a posté la photo d'une montagne de pavés se trouvant sur l'avenue des Champs-Élysées le 5 décembre 2019. Il a également expliqué qu'il est inutile de venir avec les armes pour la grève de l'après-midi. Cependant, la mairie de Paris a pris la précaution d'enlever ces pavés avant la manifestation afin d'éviter tout débordement spontané. En effet, même si les manifestants ne doivent pas se rendre aux Champs-Élysées, le risque persiste. À découvrir également : un député dérape sur le climat. Trump, la tête de turc à l'Otan. Ce samedi 7 décembre 2019 en lettre, Christophe Quarez, dans sa chronique "Le JT des infox", nous parle des pavés en libre service aux Champs-Elysées pour la grève du 5 décembre. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 07/12/2019 présentée par Christophe Moulin, sur LCI.

Islamophobie: la photo qui indigne - 11/11

Avec: Elie Korchia, vice-président du Consistoire de Paris et avocat. ? Le Live BFM, du lundi 11 novembre 2019, sur BFMTV. Chaque matin, Thomas Misrachi prend le temps de s?arrêter sur certains évènements de l'actualité du jour. Un moment de pédagogie et d?explications à l'aide de reportages et d?éléments visuels pour prendre du recul sur les faits et permettre aux téléspectateurs de mieux comprendre les événements. BFMTV, 1ère chaine d?information en continu de France, vous propose toute l?info en temps réel avec 18h d?antenne live par jour et des directs partout à travers le monde où l'actualité le nécessite. BFMTV, c'est aussi les débats et les grands reportages d'actualité. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com.

L'édito Aphatie : "C'est une aberration totale pour les musulmans de France"

Plusieurs milliers de personnes ont répondu présent pour la marche contre l'islamophobie hier à Paris. Une photo publiée par l'élue EELV Esther Benbassa a particulièrement créé la polémique. On y voit un enfant porter une parka avec une étoile jaune cousue dessus. Pourtant, ceci est le symbole que les Nazis donnaient aux Juifs à destination d'Auschwitz. Selon notre éditorialiste, l'utilisation de ce symbole est insupportable. Un constat que l'élue parlementaire ne partage pas. "Les organisateurs de cette mobilisation n'ont pas atteint leur but en s'exprimant ainsi", ajoute-t-il. Quid de l'homme qui a scandé "Allahu akbar" pour dénoncer les "médias de faire passer cette expression religieuse pour une déclaration de guerre" ?Ce lundi 11 novembre 2019, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", parle des symboles polémiques lors de la marche contre l'islamophobie. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 11/11/2019 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Macron à Rouen : une mise en scène ?

Un mois après l'incendie de Lubrizol, Emmanuel Macron s'est offert un bain de foule à Rouen durant lequel une poignée de main n'est pas passée inaperçue. Plusieurs internautes dénoncent une mise en scène grossière. En effet, l'homme en question est Maxime Boissière, le référent de LaREM en Seine-Maritime. Il apparaît également auprès d'Édouard Philippe dans une photo prise en marge du Campus des Territoires en septembre dernier à Bordeaux. Autres infox : la rumeur sur un trafic de reins à Paris et l'insulte de Trump envers un Démocrate en meeting.Ce samedi 2 novembre 2019, Christophe Quarez, dans sa chronique "Le JT des infox", nous parle d'une mise en scène lors de la visite d'Emmanuel Macron à Rouen. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 02/11/2019 présentée par Christophe Moulin, sur LCI.

Les tendances GG : A Paris, l'Unesco rhabille des statues nues ! - 29/10

Au sommaire : L'Unesco rhabille des statues nues exposées dans ses locaux, à Paris. Donald Trum publie la photo du chien héros de la traque d'Al-Baghdadi. - Avec : Maxime Lledo, étudiant. Jérôme Marty, médecin généraliste. Et Barbara Lefebvre, enseignante. - Les Grandes Gueules, du mardi 29 octobre 2019, présenté par Olivier Truchot, sur RMC et en simultané sur Numéro 23. Les "Grandes Gueules", le show animé par Olivier Truchot qui vous parle et qui parle de vous ! Agriculteur, avocat, cheminot? Les 16 "Grandes Gueules", toutes représentatives de la diversité de la société française, n?ont jamais peur de défendre leurs idées. Entre débats animés, accrochages et éclats de rires : trois heures de talk-show pour parler, décrypter et débattre de l?actualité et des véritables préoccupations des Français. De 9h à 12h sur RMC et en simultané sur RMC Story. RMC est une radio généraliste, essentiellement axée sur l'actualité et sur l'interactivité avec les auditeurs, dans un format 100% parlé, inédit en France. La grille des programmes de RMC s'articule autour de rendez-vous phares comme Bourdin Direct (6h-9h), les Grandes Gueules (9h-12h), Brunet/Neumann (12h-14h) ou Lellouche à l?affiche (14h-16h).

Attaque terroriste à la préfecture de police de Paris. L'erreur de trop pour Christophe Castaner ?

Attaque terroriste à la préfecture de police de Paris. L'erreur de trop pour Christophe Castaner ? Manifestation violente des Gilets jaunes, saccage des Champs-Élysées, photo volée dans une boîte de nuit, sortie maladroite «?sur l?attaque?» de l?hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière le 1er mai, méconnaissance totale du profil de l?assaillant de la préfecture de police? Le ministre de l?Intérieur enchaîne les bourdes cette année. Est-ce celle de trop?? À droite, beaucoup réclament sa démission. Au surlendemain de l?attaque au couteau - désormais reconnue comme acte terroriste - au sein de la préfecture de police de Paris, le débat politique prend désormais le dessus sur l?enquête judiciaire. L?opposition de droite a décidé de tirer à boulets rouges sur le ministre de l?Intérieur. Jeudi après-midi, venu rendre hommage aux trois policiers et à l?agent administratif tués, ainsi qu?aux deux autres fonctionnaires blessés, Christophe Castaner certifiait que l?assaillant, Mickaël Harpon, 45 ans, «?n?avait jamais présenté de difficultés comportementales, ni le moindre signe d?alerte.?» Les révélations, issues de l?enquête rapide, lui ont donc donné tort ces dernières heures. Selon les premiers éléments recueillis sur le téléphone portable du tueur, Mickaël Harpon avait bien des liens avec le prédicateur d?une mosquée du Val-d?Oise connu de la DGI, la direction générale sécurité intérieure.

Le CSA met en demeure France Télévisions pour une photo retouchée

Le CSA met en demeure France Télévisions pour une photo retouchée Le groupe public est mis en demeure par le CSA. Le Conseil supérieur de l?audiovisuel a estimé que France Télévisions avait manqué à ses obligations en matière d?honnêteté et de rigueur de l?information, après la diffusion d?une photo d?une manifestation de "gilets jaunes" retouchée pour masquer une inscription "Macron dégage". Le Conseil supérieur de l?audiovisuel (CSA) a estimé que France Télévisions avait manqué à ses obligations en matière d?honnêteté et de rigueur de l?information, après la diffusion par France 3 d?une photo d?une manifestation de «?gilets jaunes?» retouchée pour masquer une inscription «?Macron dégage?». La séquence mise en cause remontait à décembre 2018. France 3 avait diffusé dans un de ses journaux télévisés, pour illustrer le mouvement des «?gilets jaunes?», une photo (prise par un photographe de l?AFP), montrant des policiers à cheval, faisant face à des manifestants, place de l?Opéra à Paris. Sur ce cliché, une pancarte portant l?inscription «?Macron dégage?» avait été retouchée pour faire disparaître le mot «?dégage?», une modification qui avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux, et valu à France 3 une avalanche d?accusations de manipulation et de censure. De nombreux téléspectateurs et l?auteur de la pancarte, Jean-Baptiste Reddé (alias Voltuan), figure familière des manifestations parisiennes, avaient saisi le CSA. La chaîne avait présenté ses excuses France 3 et France Télévisions avaient aussitôt présenté des excuses aux téléspectateurs (ainsi qu?à l?AFP et au photographe auteur de l?image) et plaidé qu?il s?agissait d?une «?erreur humaine?», et «?d?un manque de discernement de la part d?une personne qui concourt à la fabrication du journal télévisé?», et en aucun cas d?une censure. Dans une décision prise cet été et dévoilée ce lundi par le syndicat FO de France Télévisions, qui vient d?en être notifié, le CSA a estimé que «?la diffusion d?une photographie ainsi modifiée, altérant sa signification dans un contexte particulièrement sensible?», constituait «?un manquement à l?exigence d?honnêteté de l?information?» qui s?impose à France Télévisions, et «?un manquement à l?obligation de rigueur dans la présentation et le traitement de l?information?».

Paris : des bars font payer les rondelles de citron - ZAPPING ACTU DU 18/09/2019

Une journaliste qui prenait tranquillement un verre dans un bistrot parisien a fait une découverte bien surprenante et l'a partagé sur twitter. En demandant l'addition pour ses consommations, Nora Hamadi s'est rendu compte que sur les 6 euros du prix de son Perrier, 5,50 euros sont pour l'eau gazeuse, et 50 centimes pour.... la rondelle de citron ! Une découverte qui a failli faire s'étouffer la journaliste de Arte. C'est au Bistrot de la Tour, installé au pied du métro Bir Hakeim (XVe), à quelques mètres de la Tour Eiffel, elle a vu la facture de son Perrier, déjà "hors de prix", grimper de 9% à cause de... sa simple tranche de citron, qui lui est a été facturée sans qu'elle soit prévenue. Scandalisée, la jeune femme a posté la photo de son ticket sur Twitter avec le hashtag #RasLeBol. Aussi choquante soit-elle, cette pratique n'est pourtant pas illégale. Un commerçant peut tout à fait mettre en place des suppléments facturés et fixe librement le prix des produits qu'il commercialise. Cependant il a une obligation d'information envers le consommateur, ce qui ne semblait pas être respecté dans ce bistrot selon la journaliste... mais qui l'était pourtant, après vérification du Parisien. C'est le Zapping Actu ! Retrouvez également Emmanuel Macron qui divise sur l'immigration, une polémique avec la SNCF, des problèmes sur les cotisations retraites ainsi qu'un Néo-Zélandais qui fait venir un clown pour son licenciement.

Le ministre de l'Éducation brésilien insulte Emmanuel Macron, Jair Bolsonaro s?en prend à Brigitte Macron

Le président brésilien poursuit sa croisade contre Emmanuel Macron. Insultes et moqueries volent sur les réseaux sociaux et même les commentaires désobligeants à l?endroit de Brigitte Macron. Le président brésilien Jair Bolsonaro a endossé dimanche sur Facebook un commentaire offensant pour la première Dame Brigitte Macron, tandis qu?un de ses ministres traitait le chef de l?État français Emmanuel Macron de «?crétin opportuniste?». Ces attaques inédites marquent une très nette escalade dans les tensions entre Brasilia et Paris, avivées ces derniers jours par les pressions exercées par la France, qui recevait un sommet du G7, sur Jair Bolsonaro pour qu?il agisse contre les dramatiques incendies en Amazonie. Jair Bolsonaro a réagi à un post qui se moquait du physique de la première Dame française - apparaissant sur une photo désavantageuse - en le comparant à celui de Michelle Bolsonaro (37 ans), rayonnante le jour de l?investiture de son mari. «?Vous comprenez maintenant pourquoi Macron persécute Bolsonaro???», lit-on à côté de photos des deux couples présidentiels. «?C?est la jalousie [?] de Macron, je parie?», écrit l?internaute, Rodrigo Andreaça.

Sur les traces de Vauban dans l'Ouest

Isabelle Warmoes ingénieur d'études Adjointe au directeur du Musée des Plans-reliefs Hôtel national des Invalides à Paris et spécialiste de Vauban

Commentaires et questions sur ce salon :

Vous y étiez ? Vous souhaitez y aller ? Laissez un message, une question ou un commentaire :